Accueil Maison Élimination de l’amiante : comment se déroule l’élimination de l’éternit et à...

Élimination de l’amiante : comment se déroule l’élimination de l’éternit et à quel coût ?

40
0

Comprendre l’éternit : amiante, un héritage toxique

Avant de nous pencher sur la question de la suppression de l’amiante, il est essentiel de comprendre ce qu’est l’éternit. L’éternit est un matériau de construction, largement utilisé en France jusqu’à la fin des années 1990. Ce matériau doit son nom à une entreprise belge, Eternit, qui a été l’un des principaux producteurs d’.

L’amiante, la matière première de l’éternit, est un naturel aux propriétés isolantes et résistantes au feu. D’où son utilisation massive dans le bâti ancien. Mais c’est précisément ces propriétés qui en font un matériau dangereux pour la santé.

De quoi parle-t-on quand on dit ‘éternit’ ?

Lorsque l’on parle d’éternit, on fait référence à l’amiante-ciment. Ce matériau de construction est un mélange de ciment et d’amiante, utilisé notamment pour la fabrication de toitures, de façades et de canalisations.

L’amiante, un matériau omniprésent dans le bâti ancien

L’amiante a été largement utilisé dans la construction en France jusqu’à son interdiction en 1997. On le trouve donc encore souvent dans les bâtiments construits avant cette date. Il peut être présent dans les toitures, les sols, les murs, les conduits de ventilation, les calorifugeages, etc.

Les dangers de l’amiante pour la santé

Malheureusement, l’amiante est un matériau hautement toxique. Lorsqu’il se dégrade ou est manipulé, il libère des fibres microscopiques qui, lorsqu’elles sont inhalées, peuvent provoquer de graves maladies respiratoires, comme l’asbestose, le ou le .

Règlementation et procédure de suppression de l’amiante

En raison des risques qu’il représente, l’amiante fait l’objet d’une réglementation stricte en France. Le Code de la santé publique et le Code du travail encadrent son utilisation, son retrait et son élimination.

Le cadre légal du désamiantage en France

La réglementation française sur l’amiante est l’une des plus strictes au monde. Elle impose notamment un diagnostic amiante avant toute démolition ou rénovation d’un bâtiment construit avant juillet 1997. Si de l’amiante est détecté, le propriétaire du bâtiment est tenu de faire réaliser les travaux de désamiantage par une entreprise certifiée.

Les étapes clés de la procédure d’élimination de l’amiante

La procédure de désamiantage est un processus complexe qui nécessite un personnel formé et des équipements spécifiques. Elle comprend plusieurs étapes : le diagnostic, le confinement de la zone de travail, le retrait de l’amiante, l’évacuation sécurisée des déchets, le nettoyage de la zone et le contrôle final.

Le coût de l’élimination de l’amiante : à quoi s’attendre ?

Le coût de l’élimination de l’amiante dépend de nombreux facteurs. Il peut varier en fonction de la surface à traiter, de la concentration d’amiante, de l’accessibilité de la zone, etc. Il est donc difficile de donner un coût moyen, mais il faut s’attendre à plusieurs milliers d’euros pour une maison individuelle.

Facteurs influençant le coût du désamiantage

Le coût du désamiantage dépend notamment de la quantité d’amiante à retirer, de la complexité de l’opération et des coûts de mise en décharge des déchets. Les travaux de rénovation nécessaires après le retrait de l’amiante peuvent également faire augmenter la facture.

Subventions et aides financières à disposition

Heureusement, il existe des aides financières pour aider à financer les travaux de désamiantage. L’Agence nationale de l’habitat (Anah) propose notamment des subventions pour les propriétaires qui entreprennent des travaux d’amélioration de la qualité environnementale de leur logement.

Les alternatives responsables à l’abandon illégal de l’amiante

Il est illégal et dangereux d’abandonner des déchets d’amiante dans la nature. Pourtant, cela arrive encore trop souvent. Il est donc important de connaître les alternatives responsables à cette pratique.

Quels sont les risques de l’abandon illégal de l’amiante ?

L’abandon illégal de l’amiante présente de graves risques pour la santé publique et pour l’environnement. Les fibres d’amiante peuvent se disperser dans l’air et être inhalées par les personnes à proximité. De plus, l’amiante est un matériau non biodégradable qui peut polluer les sols et les eaux pendant de nombreuses années.

Options légales pour une gestion responsable de l’amiante

Il existe des options légales pour une gestion responsable de l’amiante. Les déchets d’amiante doivent être emballés dans des sacs spéciaux et amenés à un centre de traitement agréé. Certains centres de tri proposent également un service de collecte des déchets d’amiante.

Cas de figure : se débarrasser de l’amiante dans un logement ancien

Si vous êtes propriétaire d’un logement ancien et que vous soupçonnez la présence d’amiante, voici comment procéder pour vous en débarrasser.

Le diagnostic amiante, une étape incontournable

Avant de commencer les travaux, il est indispensable de faire réaliser un diagnostic amiante par un professionnel. Ce diagnostic permet de détecter la présence d’amiante et d’évaluer les risques associés.

Comment procéder à l’élimination de l’amiante dans une maison individuelle ?

Si le diagnostic révèle la présence d’amiante, vous devrez faire appel à une entreprise certifiée pour effectuer les travaux de désamiantage. Ces travaux doivent être réalisés dans le respect des règles de sécurité, pour éviter la dispersion des fibres d’amiante dans l’air.

En somme, la suppression de l’amiante est une opération complexe qui doit être réalisée par des professionnels. C’est une démarche coûteuse mais nécessaire pour préserver la santé des occupants du bâtiment et l’environnement. Heureusement, des aides financières sont disponibles pour aider les propriétaires à financer ces travaux. Le respect des réglementations et l’élimination responsable des déchets d’amiante sont essentiels pour lutter contre la de l’amiante et ses effets sur la santé publique.

4.9/5 - (8 votes)