Il est souvent fait mention d’un impact environnemental particulièrement désastreux depuis l’essor des nouvelles technologies. Et pour autant, les inventions n’auraient-elles pas aussi pour effet de réduire notre empreinte carbone, d’améliorer notre manière de consommer, pour un environnement plus propre, plus responsable.

Nouvelles technologies : Un impact exclusivement négatif ?

À travers les nouvelles technologies, que ce soit pour nos smartphones, nos ordinateurs, nos tablettes, nos téléviseurs, nos moyens de locomotion, notre manière de consommer l’énergie électrique, gaz ou fuel, ou même de nous alimenter, un impact environnemental particulièrement négatif en ressort. La première des causes est l’usage de plus en plus important de batteries au lithium. L’exploitation d’une part de cette ressource minière peut amener à contaminer l’environnement avoisinant, tuant toutes les espèces animalières présentes. Mais le recyclage de ces batteries est également des plus problématiques, avec actuellement les seules options d’incinération ou d’enfouissement dans les sols.

Dans notre manière de consommer avec les nouvelles technologies, l’impact environnemental est tout autant dramatique. Les commandes en ligne avec livraison pour des marchandises stockées à l’autre bout du monde, la consommation importante des datas, stockées dans les seuls data centers, et créant des variations de températures environnementales non négligeables, tout comme une consommation d’eau impressionnante. Les 800 datas centers concentrés en Californie consomment annuellement l’équivalent de 160 000 piscines olympiques.

Toutes ces demandes en ressources englouties par les nouvelles technologies tend ainsi à nous démontrer qu’elles ont forcément un impact négatif. Mais tout n’est pas tout noir ou tout blanc. Par le biais de nombreuses applications disponibles sur nos smartphones, il est de nombreuses solutions apportées pour offrir un impact environnemental positif. Et ainsi inverser la tendance.

Agriculture, habitat, entreprise, vie quotidienne

Les nouvelles technologies peuvent elles aussi se mettre au service de l’environnement. Et notamment en offrant une attitude plus responsable. Dans la consommation d’énergie, un simple contracteur sur le tableau électrique permet de limiter l’usage d’électricité, avec la mise en applique du système d’heure creuse, et évitant ainsi la surcharge sur les barrages hydroliques, les centrales nucléaires ou encore éoliennes.

Dans l’agriculture, nous constatons de grandes évolutions et révolutions pour une attitude plus responsable. Les pesticides, très largement décriés, mais non interdits dans leur totalité, sont quelque peu éliminés, au profit de méthodes plus éco-responsables. L’agriculture biologique réemploi les insectes pour garder l’équilibre entre production intensive et non pollution de l’environnement. Les plantations hors-sol sont également de plus en plus sollicitées, aux abords des villes, avec une consommation d’eau nettement moindre, mais parfois pour une consommation électrique importante. Les déserts également refleurissent, ou sont revêtus de panneaux photovoltaïques afin de stocker l’énergie émanant des rayons UV.

Dans le monde de l’entreprise, pour notre vie quotidienne, ou encore pour nos hébergements, les nombreuses solutions pour réduire son impact environnemental, pour limiter son empreinte carbone, émanent pour la plupart des nouvelles technologies. Les vitres solaires, les chaudières basses températures, ou de nouvelles mentalités de travailler, avec notamment la tendance du télétravail qui limite considérablement nos déplacements, sont autant d’exemples que nous pourrions compléter indéfiniment. Favoriser l’environnement par l’intermédiaire des nouvelles technologies, c’est changer sa manière de vivre, sans pour autant chambouler son confort.