Construire une maison écolo est une idée intéressante, mais son coût n’est pas des moindres. En principe, l’investissement initial est un frein, même si les économies d’énergie induites permettent d’amortir le surcoût. Si vous ne voulez pas effectuer une coûteuse rénovation énergétique quelques années après avoir emménagé, il est essentiel que vous vous posiez les bonnes questions au moment de la construction. Vous devez tout d’abord vérifier si le terrain est adapté à la maison que vous souhaitez construire. Prenez également en compte le climat de la région. L’orientation de celle-ci est aussi un élément majeur. Surtout veillez à ce qu’elle capte au maximum la lumière du soleil. De nombreux autres éléments sont aussi à privilégier comme le choix du matériau de construction et la capacité de production d’énergie de votre future maison.

Le choix du matériau de construction

Pour construire efficacement une maison écolo, l’idéal est d’utiliser des matériaux en mesure de stocker la chaleur, puis de la restituer petit à petit lorsque le soleil ne chauffe plus. Pour profiter de cette inertie, optez pour la brique et la pierre. Si le bois en manque, il possède d’autres qualités écologiques. En effet, le bois un matériau sain, très isolant, renouvelable et sans ponts thermiques. Cependant, le choix du bois n’est pas encore très fréquent étant donné que le bois est plus cher à la construction. Pour l’instant, le bloc béton, le parpaing et la brique connaissent un franc succès. Bien que plus coûteuse, la brique est à privilégier. Cela parce qu’en plus d’offrir une bonne inertie, elle possède d’importantes qualités isolantes et esthétiques.

Construire une maison à énergie positive

En construisant une maison moins gourmande en énergie, vous êtes certain d’optimiser votre budget. Toutefois, assurez-vous de construire une maison passive, voire à énergie positive. En d’autres termes, veillez à ce que la maison produise de l’énergie plus qu’elle en consomme. Pour ce faire, le mieux c’est d’utiliser des énergies renouvelables notamment solaires ou éoliennes. Pensez aussi à utiliser une chaudière à gaz qui revient moins chère que les équipements de chauffage qui requièrent l’utilisation des énergies renouvelables.