L’argile est une terre comportant une panoplie de minéraux. Pour les chevaux, elle peut être utilisée en externe ou en interne pour soigner divers maux avec une grande efficacité. Les animaux connaissent d’instinct ses bienfaits : vous les verrez souvent gratter de la terre argileuse sèche avec leurs sabots ou avec leurs dents et la lécher ensuite. L’argile a l’avantage d’être des plus efficaces et s’avérer beaucoup moins dispendieuse que la batterie de produits spécifiques que des commerciaux cherchent à vous vendre !

Des vertus connues depuis plusieurs millénaires

Alors que les bienfaits de l’argile étaient amplement reconnus à l’époque de l’Antiquité, ces innombrables propriétés médicinales ont été oubliées au fil des âges. Quasiment plus personne n’y songe de nos jours. Cependant, les animaux continuent intuitivement d’en reconnaître les bénéfices, puisqu’ils n’hésitent pas à se rouler dans la terre argileuse afin de panser leurs plaies et soigner leurs maux. Par ailleurs, les animaux n’hésitent à avaler de l’argile, sachant qu’elle agira à l’interne.

Plusieurs couleurs d’argile existent dans la nature, et chacune possède des propriétés qui lui sont propres : verte, rose, jaune, blanche, rouge. Toutefois, la plus répandue des argiles, qui répond à une gamme étendue de besoins, demeure l’argile verte.

En quoi est-ce un produit indispensable ?

Pour les chevaux, il s’agit d’un produit des plus intéressants, étant donné que l’argile agit rapidement en tirant les bactéries et les saletés pour les éliminer de l’épiderme, des tissus et de l’organisme. Qu’il s’agisse d’une plaie de tissus tels que des tendons et des muscles, voire même d’un organe qui est localisé plus profondément dans l’anatomie, l’argile a pour effet d’absorber les bactéries, en plus de soulager efficacement la douleur. Par ailleurs, les minéraux contenus dans l’argile se trouvent absorbés dans l’intestin et agissent pour favoriser et équilibrer les fonctions digestives (en cas par exemple de diarrhées).

Les formes d’argile disponibles dans le commerce

L’argile consiste en un produit qu’il importe de toujours avoir à portée de main dans la sellerie. Vous pourrez vous en servir autant pour des usages externes et qu’internes pour les chevaux, et même pour les cavaliers ! Si vous vous blessez ou contractez une infection, n’hésitez pas à l’utiliser pour vous-même !

Conservez-en toujours un tube dans votre pharmacie, pour soigner diverses éraflures (en alternative au spray cicatrisant composé d’aluminium (qui s’avère toxique) ou encore de la crème cicatrisante (qui comporte une impressionnante liste d’ingrédients…).

Quelques conseils à suivre obtenir des résultats rapides

Les vertus médicinales de l’argile sont décuplées lorsqu’elle est humide. Vous obtiendrez des résultats plus rapidement avec des applications fréquentes. Par exemple, dans le cas d’un cataplasme, vous pouvez en appliquer suffisamment pour que l’argile s’étende au-delà de la blessure, afin d’obtenir une action bénéfique.

Avant d’en utiliser, laissez amplement le temps à l’argile d’absorber l’eau avant d’effectuer votre mélange. Votre résultat s’en trouvera plus homogène.

Vous pouvez aussi inclure des huiles essentielles dans vos mélanges et cataplasmes, ce qui devrait vous permettre d’atteindre plus rapidement l’effet désiré, notamment des vertus apaisantes, antibactériennes, anti-inflammatoires, cicatrisantes, etc.

Appliquez vos mélanges d’argile dans le sens inverse du poil du cheval ( voir ici , je recommande cette boutique ) , afin que l’argile puisse entrer directement en contact avec sa peau.

Jetez l’argile ayant déjà servi pour concocter un cataplasme, car cette terre s’est assurément gorgée d’impuretés.

Préparez vos mélanges d’argile dans des récipients en bois ou en verre. Il en va de même pour les ustensiles qui serviront pour vos mélanges et applications. Vous devez éviter des accessoires en métal et en plastique, car les particules de l’argile réagissent négativement au contact de ces matériaux.

Préconisez des bandages en tissu, et évitez à tout prix ceux en cellophane. L’argile doit pouvoir respirer pour agir convenablement, car cet agent naturel draine les bactéries et saletés vers l’extérieur. Le tissu de bandages s’avère suffisamment poreux pour permettre à l’argile de tenir son rôle médicinal avec efficacité.